Ce qui change dans votre déclaration fiscale en 2019

Huit grandes nouveautés sont à retenir pour la déclaration fiscale 2019, que vous pouvez dès à présent remplir via Tax-on-web.

Pour Lire l'article via L'Echo cliquez ICI

Vous pouvez dès ce jeudi remplir votre déclaration fiscale sur Tax-on-web. Vous avez jusqu'au 11 juillet pour le faire. Si vous optez pour une déclaration papier, le délai est fixé au 28 juin. Cette année, l'administration fiscale compte rappeler aux distraits, par courrier, qu'ils ont l'obligation de déclarer la détention d'un compte à l'étranger. Il s'agit de l'une des huit "nouveautés" à retenir pour la déclaration fiscale 2019.




1/ Comptes à l'étranger

Avec les échanges d'information entre les pays, nous savons quels contribuables détiennent des comptes à l'étranger. S'ils en détenaient en 2017 et qu'ils ne les ont pas déclarés en 2018, nous le savons. Nous allons donc leur rappeler de le faire pour la déclaration 2019. Nous n'allons pas leur infliger d'amende pour cette année.
Philippe Jacquil
Administrateur général de la Fiscalité du SPF Finances

L'administration fiscale va envoyer dès ce vendredi une lettre aux quelque 200.000 contribuables qui ont oublié de cocher la case "compte à l'étranger" l'année dernière. "Avec les échanges d'information entre les pays, nous savons quels contribuables détiennent des comptes à l'étranger. S'ils en détenaient en 2017 et qu'ils ne les ont pas déclarés en 2018, nous le savons. Nous allons donc leur rappeler de le faire pour la déclaration 2019. Nous n'allons pas leur infliger d'amende pour cette année", explique Philippe Jacquij, administrateur général de la Fiscalité du SPF Finances. En revanche, si ces comptes ont été productifs de revenus imposables, le contribuable court toujours le risque de recevoir une amende si le SPF Finances en prend connaissance. Pour rappel, l'amende varie entre 50 et 1.250 euros, et l'accroissement d'impôts peut atteindre 200%. 

2/ Taxe sur les comptes-titres

C'est dans le cadre XIV qu'apparaît la nouvelle rubrique dans laquelle le contribuable doit mentionner s'il a été titulaire de plus d'un compte-titres au cours de la période allant du 10 mars 2018 au 31 décembre 2018. Et cela même si le total des avoirs est inférieur à 500.000 euros, et n'entre donc pas dans le champ de la taxe. 

3/ Revenus étrangers

Une application "revenus étrangers" a été conçue sur Tax-on-web, permettant aux contribuables sont concernés de savoir s'ils doivent déclarer les revenus en question et si oui, comment. En fonction du type de revenus (pour le moment revenus professionnels et immobiliers) et du pays (pour le moment l'Allemagne, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas), le contribuable peut savoir dans quel pays ces revenus sont imposés, comment les mentionner dans sa déclaration et si les revenus sont soumis - ou non - à la taxe communale. 

4/ Réductions d'impôts supplémentaires

  • Le précompte mobilier retenu sur les dividendes, afin de profiter de l'exonération de 640 euros. Si vous avez perçu en 2018 des dividendes sur lesquels votre banque a prélevé 30% de précompte mobilier, vous devrez déclarer un précompte mobilier de 192 euros (640 euros x 30%);
  • La réduction d'impôts pour les versements dans un plan de pension complémentaire pour indépendant (la CPTI);
  • La réduction d'impôts pour moins-values sur actions à l'occasion du partage total de l'avoir social de pricafs privées;
  • La réduction d'impôts pour l'acquisition de nouvelles actions ou parts d'entreprises en croissance;
  • La réduction d'impôts pour les dépenses réalisées dans le cadre d'une adoption.

5/ Le nouveau régime pour l'économie collaborative

Le régime fiscal qui valait pour l'économie collaborative a été remplacé au cours de l'année dernière par un régime valant tant pour ces revenus que ceux tirés des revenus issus de services occasionnels entre citoyens et que ceux tirés du travail associatif. Si l'ensemble de ces revenus ne dépasse pas le plafond de 6.130 euros, ils sont exonérés d'impôts. Si les contribuables ont tiré des profits de l'économie collaborative avant le changement de régime, le précompte payé sera pris en compte dans le cadre XIII.

6/ Davantage de PDS

En 2019, plus de 3,2 millions de contribuables recevront une proposition de déclaration simplifiée, soit 42% des contribuables. Ces PDS ne seront envoyées dans leur version papier que si le contribuable n'a pas été la consulter sur Tax-on-web. Ces contribuables devront en outre indiquer s'ils ont été ou non titulaire de plusieurs compte-titres en 2018 et s'ils ont perçu des dividendes pouvant faire l'objet d'une exonération. 

7/ eBox

Dès cette année, il ne sera plus possible de recevoir son avertissement extrait de rôle via Zoomit. Il sera désormais envoyé dans l'eBox des contribuables qui se sont enregistrés. Chaque citoyen dispose en effet d’un compte personnel sur cette plateforme qui permet de recevoir, consulter, conserver et gérer de manière centralisée les documents officiels numériques qui lui sont destinés. Il sera toujours possible de consulter son AER en ligne sur MyMinfin, qui permet aussi de payer en ligne le montant de ses impôts. 

8/ Moins de papier

L'administration fiscale a passé un nouveau cap dans la digitalisation de ses services, vu que les contribuables qui ont utilisé Tax-on-Web l'année dernière n'auront plus l'occasion de recevoir une version papier, sauf sur demande par téléphone. Ce nouveau process va permettre une économie de 316.800 euros (330.000 envois).